Quel budget quelle formule de championnat ?

Publié le par Brice Darius MBELE

Quel budget quelle formule de championnat ?

QUE PROGRAMME, QUELLE FORMULE DE CHAMPIONNAT NATIONAL POUR LE VOLLEYBALL GABONAIS ?

Chacun spécule souvent sur l’incompétence des bureaux fédéraux. A lire certaines réactions à chaud on s’aperçoit que le volleyeur ne connait pas son environnement.

Quel Programme ? Quelle formule de championnat national pour le volleyball Gabonais ? Ces questions se posent presque spontanément. Nous supposons même que les bureaux fédéraux et de ligues qui se succèdent à l’issue des élections doivent se poser les mêmes questions. Ici nous allons nous intéresser essentiellement au programme de la Fédération gabonaise de Volleyball et nous analyserons les coûts des deux formules de championnats qui nous ont été déjà proposés depuis que le volleyball se joue.

Un peu d’histoire…

Le volleyball Gabonais jadis se jouait uniquement à Libreville. On parle du Docteur Paulin OBAME NGUEMA Comme étant l’un des premiers présidents de la Fédération ou plutôt de la Ligue de Volleyball. Les équipes de ces premières années se sont appelées : 105, USM, NDELLA, ECP, ESCAP, puis NDZIMBA. Il est vrai que les compétitions de volleyball avaient plus d’attrait avec les jeux de l’OGSSU ou on retrouvait pratiquement les mêmes joueurs avec IPS, LYCEE TECHNIQUE OMAR BONGO, LYCEE MBA, ESCAP, ASSU…. Mais aussi des sélections provinciales venant essentiellement du Haut Ogooué, de l’Ogooué Maritime et du Woleu-Ntem.

Les premiers vrais championnats nationaux réunissant plus de deux provinces se joueront donc à Moanda en 1988 et verront la participation de Ndella, ASSCTG, MANGASPORT. Cette formule mise en place par le Président René BALLY visait donc à organiser une phase finale tournante dans le but de vulgariser la discipline à l’intérieur du pays. C’est ainsi que Tour à tour les provinces du Haut-Ogooué, le Woleu-Ntem et de l’Ogooué Maritime organiseront une phase finale de ce championnat.

Depuis cette formule a fait son bout de chemin et je crois sans m’abuser que les générations d’athlètes qui se sont succédées ont bien aimé voyager chaque année dans une nouvelle Ligue. Le volleyball a ainsi contribué à une forme de tourisme local. Mais le nombre d’équipes augmentant certaines exigences au niveau des infrastructures sont apparu comme l’obligation d’avoir une salle couverte ou deux terrains à proximité de préférence éclairés. Franceville

Que coute l’organisation d’un championnat national ?

Cette formule encore en vigueur a été très appréciée par les équipes engagées parce que la Fédération Gabonaise de Volleyball a presque toujours pris en charge le transport des équipes. Dans cette formule Port Gentil et Moanda sont les distances les plus couteuses.

Exemple de budget du championnat national organisé à Moanda

Ce tableau pour des raisons d'espace n’apparaîtra pas sur l'image. Mais cette formule coûterait à l'organisateur dix millions deux cent-qutre-vingt - six mille francs (18.286.000)

*prix indicatif car ses deux villes n’ont jamais effectué le déplacement de Moanda

On peut donc remarquer que quand on déplace huit (8) Ligues vers Moanda avec 5 clubs de L’Estuaire constitués d’équipes Hommes et dames plus une équipe de Port-gentil et une équipe de Libreville nous avons 30 x 6=180 personnes à déplacer. Les 12 autres personnes qui complètent ce groupe sont les arbitres et officiels de la Fédération.

Le budget sans la prise en charge des officiels sur place s’établie pour le transport à dix-huit millions deux cent quatre-vingt-six mille six cents francs. Si le transporteur principal fait un abattement il peut aller jusqu’à 30%.

Apres quelques années le bureau exécutif dirigé par Monsieur Frédéric NDOUNDA a initié en 2013 une nouvelle formule de championnat basée sur les regroupements. Cette formule avait l’avantage pour la première fois de voir le volleyball se jouer dans l’ensemble des capitales provinciales du Gabon. Jusqu’à Mouila dernière ligue non officiellement créée. La réunion des présidents de Ligue qui a amendé les Règlement Intérieur et Disciplinaire a été unanime cette formule est bonne. Malheureusement elle n’a pu se jouer que cette année-là.

Nous n’allons pas énumérer les raisons de cet échec, notre démarche consiste plutôt à apprécier les couts de cette organisation.

Quatre zones étaient ainsi créées

  • ZONE 1 : HAUT-OGOOUE et OGOOUE LOLO
  • ZONE 2 : ESTUAIRE et OGOOUE MARITIME
  • ZONE 3 : OGOOUE IVINDO et WOLEU – NTEM
  • ZONE 4 : NGOUNIE, NYANGA et MOYEN OGOOUE

Formule

Les équipes se rencontrent entre elle aux jours et dates programmées par la Fégavolley en cinq regroupement. Les zones ayant 2 équipes jouent en aller et retour et les zones ayant plus de deux équipes jouent un tous contre tous.

COUT DE L’ORGANISATION FORMULE MASCULINE

voir tableau 1

COUT DE L’ORGANISATION FORMULE FEMININE

La Formule féminine consistait à déplacer les équipes de Mangasport et Bagandos à Libreville et toutes les équipes s’affrontaient en tous contre tous (TABLEAU 2)

Cette formule mixte combinée a du donc couté à la Fégavolley environ vingt-neuf millions de francs. Toutefois il est important de signaler que ces chiffres ne sont pas les chiffres officiels plutôt des calculs fait sur la base des informations obtenues sur les couts des transports publiques.

Mais cette formule n’est pas l’unique l’année suivante la Fégavolley a amélioré sa formule afin de permettre a certaines équipes de jouer plus de rencontres. Malheureusement la compétition s’est arrêtée à un seul regroupement. Nous nous permettrons toutefois de budgétiser ce regroupement et l’évaluation approximative de saison se fera en multipliant la somme par le nombre de regroupement.

Trois groupes composaient cette formule masculine. La formule féminine ne changeait pas. Elle se jouera d’ailleurs sans l’équipe de Bagandos, Mangasport se prenant en charge car une partie de son effectif résidait à Libreville.

Zone 1

Zone 2

Zone 3

1

Mangasport

Engong VB

ASVB NYANGA

2

Bagandos

Cosma MP

MOUGOUMI Volley club

3

LAS Makokou

Variétés Volleyball Ass.

Lambaréné

4

AS lova

TGV-OM

5

Espoir Volleyball Académie

Ndella Energie

COÛT PAR ZONE

La Fédération Gabonaise de Volleyball prévoyait d’organiser quatre regroupements. Mais il faut toutefois savoir que la somme dépensée par le bureau Fédéral est largement en deçà des huit millions six cents mille francs. (voir tableau 3)

Comme les hommes, les dames ne joueront qu’un regroupement avec pour seul club s’étant déplacé Mangasport.

Ce budget coûterait à l'organisateur la somme de deux millions sept cent quarante sept mille francs CFA (2.747.00 FCFA

Pour cette dernière formule un regroupement peut s’évaluer à onze millions de francs pour organiser quatre regroupements et un play-off, l’organisateur aura donc besoin d’environ cinquante millions.

QUEL PROGRAMME ?

Nous avons esquissé les différentes formules utilisées pour notre championnat et leur cout. Nous avons choisi de nous en tenir qu’à celle qui ont été expérimentées. Mais il en existe bien sur d’autres. Maintenant chacun peut choisir librement l’une ou l’autre formule sinon faire une synthèse de plus d’une formule. Quoiqu’il en soit il a besoin de l’argent élément essentiel pour qu’une ou l’autre formule se joue.

Le Programme national de volleyball se résume donc par les compétitions des Ligues et le championnat national. Puis quand c’est possible la coupe du Gabon. Le reste n’est donc que formule dépendant étroitement des moyens financiers. La formule qui apparait favorable est celle qui permet à notre avis à tous les clubs de chaque province de participer à un championnat national qui se déroulera en deux phases la deuxième étant les play-offs.

Les clubs étant démunis et sans sponsor, l’accès au semi-professionnalisme apparait clairement comme la bouffée d’oxygène qui pourrait redonner de l’attrait à cette discipline en manque de reconnaissance. Semi-professionnalisme suppose : financement des équipes. Mais avec un budget 2016 qui chute de 32% par rapport à 2015 nous avons quelque peu peur que le volleyball soit encore obligé d’attendre et pourtant dernière discipline collective dont le championnat n’est pas encore inscrit au semi-professionnalisme.

Pour obtenir notre analyse complète, écrivez nous à federationgabonaisedevolleyball@yahoo.fr ou faites la demande via facebook sur le site de volley gabonais. Vous recevrez ainsi la version PDF de cette analyse avec l'ensemble des tableaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article